Bonjour,

 

P1060784  Je chanterai tes yeux d'or et d'onyx

                                                              Purs de toutes ombres,

                                                              Puis le Léthé de ton sein, puis le styx

                                                              De tes cheveux sombres.

Comme la voix d'un mort qui chanterait 

Du fond de sa fosse,

Maîtresse, entends monter vers ton retrait

Ma voix aigre et fausse.

P1060787   Puis je louerai beaucoup, comme il convient,

                                                               Cette chair bénie 

                                                               Dont le parfum me revient 

                                                               Les nuits d'insomnie.

P1060789

 

P1060810_2            

P1060812  Les petits ifs du cimetière

                                               Frémissent au vent hiémal,

                                               Dans la glaciale lumière.

P1060815

P1060820_2Avec des bruits sourds qui font mal, 

                                             Les croix de bois des tombes neuves

                                             Vibrent sur un ton anormal.

 

Caro

 

Extraits des poèmes de Paul Verlaine