Bonjour,

Lors de ma fin d'année à st-Luc nous devions réalisé un hommage à un artiste. Je n'ai pas dû réfléchir longtemps. Louise Bourgeois fut mon artiste de référence pour mon travail. L'idée de base était de créer une pièce oppressante sur le thème du passage à l'acte, a l'âge adulte par le biais de la sexualité. Je me suis donc dit que je pourrais travaillé ce local comme étant une sorte de chemin encombré. Le parcours se décomposait en quatre parties:

La première partie était une série de photo sur la confiance et le caractère obsessionnel d'un relation fusionnel. Ensuite venait le chemin vers l'acte, vers le corps de la femme représenter par un sexe de femme. Une longue bande de papier de plusieurs mettre d'écriture mécanique réaliser avant l'installation m'a permis d'illustrer la parole au sein du relationnel. Finalement une compression sonore de plusieurs chansons avait été créer pour donner à la pièce cette ambiance presque insupportable. Voici des photos de l'installation:

P1020195         P1020194

                                    P1020196      

Cette pièce eu un réelle succès lors de l'exposition et a provoqué de nombreux émoi et j'en était très fier car c'était ma première réelle installation. C'était loin d'être parfait mais son caractère brut lui donnait une certaine puissance. C'était bien avant la Cambre, bien avant Bruxelles et à l'époque je nageait dans un petit monde protecteur et j'était très loin de me douter de ce qui m'attendait à la capitale.

 

Bien à vous,

 

Caro